Les soins
Vive la rando !
La contamination
Retirer la tique
"la tique a piqué"..
Symptômes
Les soins
Où sont les tiques ?
Mieux vaut prévenir
Ce qui se pratique pour aider les anti-corps à anéantir la tribu de Borrelia Burgdorferi :

- Si un érythème chronique migrant est détecté : facile !
La maladie est identifiée à son tout début : un léger traitement antibiotique fait l'affaire.
- Si des signes bizarres (fatigue, petites fièvres) surviennent quelques temps après une piqûre de tique, mieux vaut consulter, rappeler l'événement et recourir à une sérologie.
Si cette recherche immunologique est positive, un traitement antibiotique est préconisé (2 g de rocéphine par jour pendant 20 jours).

La maladie de Lyme se soumet difficilement à une approche cartésienne. Son diagnostic n'est ni simple ni évident.
Les sérologies qui visent à déceler la présence de la bactérie existent mais ne sont pas toujours faciles à interpréter.

Quelques fois, mais très rarement, la bactérie ne se contente pas de coloniser le système sanguin.
Elle a envie de nouveaux espaces et se plaît à découvrir le système nerveux en passant par le liquide céphallo-rachidien.

Cette extension de territoire peut être repérée par l'analyse de ce liquide, ce qui sous-entend la pratique d'une ponction lombaire.
Dans ce cas, le "colonisé" doit se soumettre à un traitement antibiotique beaucoup plus fort et plus long que le premier.
 

tique-lyme
14 - 04 - 2010