La contamination
Vive la rando !
La contamination
Retirer la tique
"la tique a piqué"..
Symptômes
Les soins
Où sont les tiques ?
Mieux vaut prévenir
Lorsque la tique décide de s'installer sur un hôte qu'elle considère à son goût (animal à poil, à plume ou humain), elle prend son temps et engage des travaux minutieux et élaborés.

Sa grande intuition naturelle la conduit à se mettre à l'abri ou à trouver un site dans lequel elle ne risque pas d'être dérangée. Lorsque son hôte est un être humain, elle choisit par exemple l'arrière des genoux, l'aine ou les aisselles.
Son objectif : trouver un coin tranquille, de la peau fine et si possible un climat chaud et légèrement humide.

Néanmoins, il lui faut du temps pour monter sa tente, installer le réchaud, stabiliser l'auvent et vérifier la solidité des piquets.

C'est pourquoi, dans les 6 premières heures de son bivouac, la tique ne présente pas de risque pour son hôte humain : elle n'est pas encore installée !

D'ailleurs, si toutes les tiques étaient saines, elles ne présenteraient aucun risque pour l'être humain.

Le problème majeur vient de cet aspect sanitaire de la chose.

A l'instar de la tique qui aime à se sustenter sur le dos d'un hôte, quelques bactéries adorent utiliser cette acarienne géante comme moyen de se propager (la tique faisant partie de la famille des acariens).

Parmi ces bactéries transportées par la tique, certaines sont pathogènes pour l'homme, comme par exemple la plus connue sous nos latitudes : la Borrelia Burgdorferi.

Que se passe t-il lorsqu'une tique infestée par une Borrelia Burgdorferi pique un hôte humain : après s'être soigneusement installée, la tique enfonce son rostre dans la peau de son hôte. Ce rostre (une sorte de paille à soda en forme de couteau sur les côtés) lui sert à prélever du sang pour s'en nourrir.

Si elle n'est pas dérangée, la tique reste sur son camping quelques jours. Lorsque enfin elle est gavée, elle quitte les lieux.

Mais l'être humain, plus que les cervidés ou les rongeurs (hôtes potentiels) est attentif à son hygiène. En conséquence, lorsqu'il trouve une tique sur son corps, il a plutôt tendance à se mettre à hurler et à chercher par quel moyen il va s'en débarrasser au plus vite.

C'est dans cette précipitation et par des gestes désordonnés que les problèmes peuvent arriver.
 

tique-lyme
14 - 04 - 2010